Lignes directrices sur le perfectionnement professionnel continu

L’Institut des CBV a mis sur pied un programme de perfectionnement professionnel continu obligatoire qui est entré en vigueur le 1er janvier 2004. Politique sur le perfectionnement professionnel continu obligatoire

1. Lignes directrices concernant les activités qui remplissent les conditions requises du perfectionnement professionnel continu

Comme indiqué ci-dessus, le perfectionnement professionnel continu doit porter sur des sujets techniques, pratiques ou intellectuels dont le niveau est approprié à l’expérience du membre ou de l’étudiant inscrit.

Veuillez noter que les heures dévolues doivent être comptées comme des heures consacrées à l’activité en question.

Le perfectionnement professionnel continu comprend de nouvelles occasions d’apprentissage pour le membre ou l’étudiant inscrit classées comme activités vérifiables ou non vérifiables, qui sont définies de la façon suivante :

Activités vérifiables

Les activités vérifiables sont celles qui peuvent être confirmées par des preuves, par exemple :

  • les cours, les séminaires ou les conférences (à titre d’assistant, de conférencier ou de présentateur);
  • les cours avancés ou les cours d’enseignement postsecondaire;
  • les programmes d’autoformation, qui sont accompagnés d’une preuve d’achèvement et du temps passé, comme un certificat ou relevé de notes;
  • la participation dans les programmes de formation et d’accréditation de l’Institut des CBV;
  • les mandats aux conseils d’administration et aux comités liés à la profession.

Activités non vérifiables

Les activités non vérifiables sont celles qui ne peuvent pas être confirmées par des preuves et qui sont généralement effectuées de façon indépendante, quoique le temps consacré à cette activité soit mesurable, par exemple :

  • les lectures, l’étude et la recherche technique privées;
  • le temps de préparation et de rédaction des articles professionnels ou liés à la profession;
  • la prestation d’un soutien officiel au perfectionnement professionnel en tant que mentor ou conseiller;
  • la réception d’un soutien officiel au perfectionnement professionnel de la part d’un mentor ou d’un conseiller;
  • les mandats à d’autres conseils d’administration et comités.

REMARQUE : Si l’un des points ci-dessus n’est pas clair ou si vous avez besoin d’explications supplémentaires, veuillez prendre contact avec le bureau de l’Institut des CBV au numéro 416 613-9556, Judith Roth, Gestionnaire des systèmes administratifs et de la conformité.

2. Heures minimales du perfectionnement professionnel continu

Tous les membres et les étudiants inscrits, à moins d’être exemptés ou exclus, sont tenus d’effectuer en moyenne vingt heures de perfectionnement professionnel continu par année, mesurées sur une période de trois années consécutives.

Au moins la moitié des heures minimales de perfectionnement professionnel continu doit consister en activités vérifiables.

3. Déclaration

Tous les membres et les étudiants inscrits sont tenus de déclarer les heures de perfectionnement professionnel continu dans le système de suivi de l’Institut des CBV ou de déposer un rapport annuel de conformité en matière de perfectionnement professionnel continu pour chaque période de présentation de trois ans. La saisie soit par le membre ou l’étudiant inscrit, soit par l’Institut d’un nombre d’heures dans le système de suivi de l’Institut des CBV constitue une déclaration de conformité.

La déclaration des heures doit être effectuée au plus tard le 31 mars de chaque année.

Les membres et les étudiants inscrits doivent conserver des documents détaillés à l’appui de leurs activités déclarées de perfectionnement professionnel continu pendant une période de cinq ans et doivent les fournir à l’Institut, à sa demande, aux fins d’audit.